Lieu de fondation de Montréal

Site historique archéologique national

Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
© Caroline Bergeron

Classé site archéologique et historique national, Pointe-à-Callière couvre plusieurs siècles d’histoire, de la période amérindienne à nos jours. Situé sur des sols qui témoignent de plus de 1000 ans d’activité humaine et sur les lieux mêmes de la fondation de Montréal, il abrite des vestiges architecturaux remarquables qui sont mis en valeur in situ.

Indissociable de son site, le Musée doit notamment sa réalisation aux importantes découvertes archéologiques effectuées dans le Vieux-Montréal dès les années 1980. Inauguré en 1992 dans le cadre des fêtes entourant le 350e anniversaire de Montréal, Pointe-à-Callière constitue le seul musée d’archéologie d’envergure au Canada. Il est également le plus grand et le plus fréquenté des musées d'histoire de Montréal.

En plus de ses expositions permanentes - Ici naquit Montréal, Archéo-aventure et Pirates ou corsaires ? - le Musée propose Signé Montréal, le spectacle multimédia le plus avant-gardiste sur l’histoire de la ville. Chaque année, le Musée propose également trois expositions temporaires nationales et internationales ainsi qu’une programmation constamment renouvelée d’activités culturelles pour les jeunes et la famille. Le Musée abrite également une Boutique ainsi que le restaurant L'Arrivage. Un arrêt incontournable pour qui visite ou habite Montréal !

Un site historique significatif

Le 17 mai 1992, Pointe-à-Callière ouvre ses portes sur les lieux mêmes où avait été célébrée, exactement 350 ans auparavant, la messe de fondation de Montréal, devant le sieur de Maisonneuve, Jeanne Mance et leurs compagnons réunis sur une pointe de terre s'avançant entre le fleuve Saint-Laurent et une petite rivière.

Jusqu'à l'inauguration du Musée, seuls les géographes connaissaient l'existence de cette pointe à Callière, ainsi nommée en l’honneur de Louis Hector de Callière, troisième gouverneur de Montréal, qui y a fait ériger sa résidence en 1695. Aujourd'hui, cette pointe est intégrée à la rive de l'île de Montréal, mais son nom est plus connu que jamais, grâce au Musée.

Site historique et archéologique national

Le 17 mai 1998, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada reconnaît que le Musée est situé sur « le site qui a vu naître Montréal » et que la pointe à Callière est un lieu historique national d’importance. Cet hommage est également une reconnaissance du travail de restauration et de mise en valeur effectué par le Musée. En 1999, le ministère de la Culture et des communications du Québec désigne officiellement le site de la pointe à Callière comme lieu historique et archéologique national. Ces deux hommages sont une reconnaissance formelle de la valeur patrimoniale des sites et du Musée.

Pour en savoir davantage sur les plaques commémoratives décernées à Pointe-à-Callière, veuillez consulter le document pdf suivant : Plaques commémoratives.

Notre mission est de faire aimer et connaître le Montréal d’hier et d’aujourd’hui à travers des actions de diffusion, d’éducation, de conservation et de recherche à l’endroit du patrimoine archéologique et historique montréalais; et tisser avec les réseaux régionaux, nationaux et internationaux concernés, des liens dont bénéficieront les publics.

Pavillons et structures

Pointe-à-Callière se déploie en sept pavillions et structures : l’Éperon, la crypte archéologique, l’Ancienne-Douane, la Maison-des-Marins, la Station de pompage D’Youville, et, à compter de 2017, le Fort de Ville-Marie et le premier égout collecteur.

Pavillon principal du Musée inauguré en 1992, l'Éperon est un bâtiment à l'architecture inspirante. Élevé sur les fondations de son prédécesseur – l’édifice de la Royal Insurance Company, prestigieux immeuble du 19e siècle – l’Éperon emprunte à ce dernier sa forme triangulaire et une tour qui domine le port de Montréal. Ses fondations sont aussi érigées sur des vestiges encore plus anciens comme le premier cimetière catholique de Montréal. L’Éperon abrite les services d’accueil, la salle multimédia Hydro-Québec, une salle d’expositions temporaires, un restaurant et, en sous-sol, l’exposition permanente Ici naquit Montréal.

Une portion du premier égout collecteur à voir le jour au Canada sera mise en valeur à compter de 2017 et deviendra l’épine dorsale de la Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal en unifiant, en un réseau souterrain, une collection unique de sites archéologiques et historiques authentiques. À terme, l’égout collecteur, qui avait rendu possible la canalisation de la petite rivière Saint-Pierre en 1832, sera accessible à la population sur une distance de 375 mètres et deviendra un lieu magique pour vivre une expérience dramatique et passionnante dans les entrailles de la ville historique. Le Musée rendra accessible au grand public 100 mètres du collecteur et l’inauguration est prévue à la date anniversaire du 375e de Montréal, le 17 mai 2017.

C’est sur ce site que Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance ont fondé Ville-Marie en 1642 et que le gouverneur Louis-Hector de Callière y a fait construire sa résidence en 1695. Le site a pu être découvert après que Pointe-à-Callière ait fait l’acquisition, en janvier 2000, d’une propriété datant du 19e siècle, située à proximité du bâtiment principal du Musée. Les travaux réalisés sur le site par l’École de fouilles archéologiques de Pointe-à-Callière en partenariat avec l'Université de Montréal, de 2002 à 2014, ont permis de retrouver les vestiges du Fort de Ville-Marie et du domaine de Callière qui permettent de mieux comprendre la période de fondation de la ville. Le Musée rendra ce site accessible au grand public grâce à l’aménagement située sur place D’Youville, dans le Vieux-Montréal. Inauguration prévue à la date anniversaire du 375e de Montréal, le 17 mai 2017. Grand partenaire : Québecor.

La place Royale a livré, lors des recherches archéologiques et historiques, des vestiges fascinants relatant la vie quotidienne des Amérindiens et des Montréalais depuis le 14e siècle. C'est aussi là que se trouvait la première place du marché à Montréal en 1676. La crypte archéologique, située dans le Musée, sous la place Royale, comprend des vestiges d’ouvrages érigés au cours des siècles par des maçons et hommes de métier. On y trouve des vestiges archéologiques et artefacts qui font partie de l’exposition permanente Ici naquit Montréal.

Œuvre de l’architecte John Ostell, cet édifice a été érigé en 1837 pour loger la douane de Montréal. Il constitue l’un des premiers éléments architecturaux à témoigner de la présence britannique dans la ville. Agrandie en 1881, l’Ancienne-Douane accueille aujourd’hui l'exposition permanente Pirates ou corsaires? destinée aux familles et groupes scolaires. Une salle à manger recréant le décor d’une auberge de l’époque de la Nouvelle-France et l’Espace lunch Saputo peuvent accueillir des groupes scolaires et expositions. Grand partenaire: Fondation J. Armand Bombardier.

Construite en 1953 et inaugurée le 6 mars 2013 dans le cadre du projet d’expansion de Pointe-à-Callière, la Maison-des-Marins peut accueillir de grandes expositions temporaires et des événements culturels. L’immeuble de quatre niveaux, situé au 165, place d’Youville, compte de grandes salles d’exposition et des salles multifonctionnelles disponibles en location, dont le spectaculaire Espace 360° Montréal sur le toit du pavillon. La Maison-des-Marins abrite aussi la Boutique du Musée, les nouveaux espaces de la Fondation, incluant un salon réservé aux Membres, ainsi que l’atelier Archéo-aventure, un lieu de fouilles simulées pour les jeunes et les familles. Grand partenaire : Banque Nationale.

Construite en 1915, la Station de pompage D'Youville est la première station de pompage des eaux usées à Montréal à fonctionner à l’électricité. Situé au 173, place d’Youville, le bâtiment a été ouvert au public en 1998. L’immeuble de style néo-classique et à façade de brique écossaise sert aujourd’hui de lieu d’interprétation du patrimoine industriel pour les groupes scolaires ou privés en plus d’accueillir des événements privés. Le centre de documentation du Musée est aussi logé dans la Station. Grand partenaire : Hydro-Québec.

Fort de Ville-Marie : objectif 2017

Fort de Ville-Marie : objectif 2017

Une cité... en devenir!