Exposition permanente

Ici a été fondée Montréal

Le Fort de Ville-Marie - Pavillon Québecor
Photo : NH Photographes

Le 17 mai 2017, 375 ans après la fondation de Montréal et quinze ans de recherches archéologiques, Pointe-à-Callière inaugure son septième pavillon – et plus important legs patrimonial de la Ville de Montréal pour le 375e anniversaire – lors d’une cérémonie solennelle hautement symbolique où a été dévoilé le lieu de fondation de la ville.

Le Fort de Ville-Marie – Pavillon Québecor abrite une nouvelle exposition, Ici a été fondée Montréal, et rend un hommage vibrant à Paul de Chomedey de Maisonneuve et à Jeanne Mance à partir des premiers instants de leur aventure portée par un rêve, celui de fonder une mission, de convertir les Amérindiens à la foi chrétienne et de faire grandir une société nouvelle. Dès l’entrée en salle, la cérémonie de la première messe est évoquée. On y découvre chacun des pionniers qui, à l’instar des fondateurs, choisissaient de quitter la France, animés par une foi religieuse. Une projection cinématographique anime cet espace, baignant le lieu d’une atmosphère qui évoque l’environnement sur l’île de Montréal à l’époque de sa fondation.

Photos : NH Photographes

Le parcours amène ensuite le visiteur sur un plancher de verre surplombant des vestiges du fort de Ville-Marie trouvés pendant les différentes campagnes de fouilles archéologiques menées par le Musée, de 2002 à 2015. Sont visibles des traces d’un foyer amérindien précédant la fondation de Montréal, d’un puits construit par Jacques Archambault en 1658, de la cave d’un bâtiment pouvant être un corps de garde, des palissades du fort, des fondations en pierre d’un atelier relié au travail du métal, et d’une section du mur en pierre du château de Callière.

En outre, de nombreux artefacts trouvés lors des fouilles sont aussi dévoilés : un cadran solaire gravé sur une ardoise – le plus ancien trouvé en Amérique –, des artefacts liés à la pratique du culte, des objets de la vie quotidienne, des munitions et des pièces de fusils, et des articles de traite. Des objets amérindiens retrouvés sur le site rendent également compte des relations entre les Français et plusieurs nations, principalement les Algonquins, les Hurons et les Iroquois. Enfin, une cloche de bronze est installée au sommet du nouveau pavillon pour rappeler celle qui ornait la chapelle du fort de Ville-Marie en 1642. Elle a fait entendre ses premiers tintements le 17 mai 2017, 375 ans jour pour jour après la fondation de Montréal.

Ouvert au public à compter du 27 mai

Illustration du Fort de Ville-Marie
GSM Project

Découvrez une autre exposition

Collecteur de mémoires