Lieux et bâtiments

La Station de pompage D’Youville, une installation ingénieuse

La Station de pompage D’Youville a été la troisième infrastructure du genre à Montréal, mais la première station de pompage des eaux usées à fonctionner à l’électricité. Inauguré en 1915, le bâtiment situé au 173, place d’Youville, abrite une machinerie ingénieuse qui a traversé un siècle.

Moteurs, pompes, vannes, équipements électriques ont été conservés dans un lieu d’interprétation qui présente les mécanismes, le mode de fonctionnement et l'histoire de la station.

La Salle des moteurs de la Station de pompage d'Youville.
© Pointe-à-Callière, Caroline Bergeron

Une innovation née d’un besoin fondamental

L’ingénieur anglais Stuart Howard a conçu la station pour la Ville de Montréal en 1913. La construction de cette station était motivée par les problèmes d’hygiène causés par les eaux usées et les fréquentes inondations qui touchaient alors le Vieux-Montréal.

Avec l’allure victorienne de sa façade et sa belle brique écossaise, la station représente un pas important dans l’évolution technologique et civique de la ville au 20e siècle. L’édifice comporte en effet de nombreuses particularités. D’abord, le réseau de régulation des eaux canalisées par l'égout collecteur plonge profondément sous terre, soit deux étages sous le niveau de la rue! De plus, la partie souterraine de l'édifice est accessible et laisse clairement voir les structures du mécanisme de pompage et de régulation du flux des eaux dans l'égout.

En activité jusqu'en 1990

Cette station a été construite afin d’élever le niveau des eaux usées du Vieux-Montréal depuis l’égout collecteur de la petite rivière Saint-Pierre à plus de 6 mètres, pour ensuite les déverser par gravité dans un autre collecteur, situé à un kilomètre de là, rue Craig (Saint-Antoine).

Historiquement appelée « station élévatoire » pour signifier sa fonction première, la station a été en service jusqu’en 1990. Toutes les eaux usées du Vieux-Montréal et de la Cité du Havre ont alors été détournées vers l’intercepteur sud de la station d’épuration des eaux usées de la Communauté urbaine de Montréal.

La Station de pompage D’Youville a ensuite été acquise par le Pointe-à-Callière qui en fait un lieu d’interprétation ouvert au public depuis 1999. La Salle des moteurs peut également être louée pour des réunions privées.

Vue extérieure de la station, avec sa façade faite de brique écossaise.
© Pointe-à-Callière, Caroline Bergeron
© Pointe-à-Callière, Caroline Bergeron

				The Youville Pumping Station: a truly ingenious facility
				La Station de pompage D’Youville, une installation ingénieuse

Article suivant

Les armoiries royales se refont une beauté