Collections archéologiques

Plus de 850 000 artefacts et écofacts

Grâce aux fouilles archéologiques entreprises par la Ville de Montréal depuis les années 1980 dans le Vieux-Montréal, particulièrement sur les sites faisant aujourd’hui partie du Musée, Pointe-à-Callière a pu constituer une riche collection comprenant plusieurs centaines de milliers d’objets et fragments parmi lesquels le Musée puise pour reconstituer l’histoire de Montréal dans ses expositions.

Au fil des ans, le Musée est aussi devenu propriétaire de collections archéologiques issues des fouilles menées sur ses terrains, dont le 214, place D’Youville, lieu de naissance de Montréal. Les objets qui y ont été trouvés permettent de documenter les différentes périodes d’occupation du site, depuis l’époque du Fort de Ville-Marie et du château de Callière jusqu’aux périodes subséquentes.

Les collections archéologiques ainsi constituées témoignent de toutes les périodes d’occupation du territoire, soit :

  • La période dite préhistorique amérindienne (de 4000 ans avant aujourd’hui jusqu’aux premiers contacts avec les Européens);
  • La période de contact entre les Amérindiens et les Européens (16e siècle);
  • La période de la Nouvelle-France (17e siècle au milieu du 18e siècle);
  • La période britannique (mi-18e siècle à mi-19e siècle);
  • La période contemporaine (nord-américaine, canadienne et québécoise, milieu du 19e et tout le 20e siècle).

Les collections sont constituées d’objets amérindiens, d’objets d’échanges et de traite, d’objets domestiques et industriels, ainsi que des ossements, des coquillages et des échantillons divers. Fabriqués en Amérique du Nord, en Europe (France, Angleterre, Irlande, Écosse, Allemagne, Hollande, Italie, Espagne) et même en Asie (Chine et Japon) et utilisés à Montréal, ces objets permettent de reconstituer les différents pans de la vie quotidienne des Montréalais à travers les époques (alimentation, santé, hygiène, moyens de transport, vêtements, cultes et rituels, jeux et divertissements, moyens de communication, architecture, commerce, etc.).

Une partie des collections archéologiques est exposée dans différentes salles du Musée et plus particulièrement dans l’exposition permanente Ici naquit Montréal située dans les vestiges.

Les collections archéologiques comprennent aussi les vestiges mobiliers de trois lieux importants dans le Vieux-Montréal : la maison Du-Calvet (460 objets des 18e et 19e siècles), la Maison-des-Marins (plus de 5000 artefacts dont une majorité datent de la période 1760-1780) et enfin le Marché-Sainte-Anne-Parlement-du-Canada-Uni avec une importante collection (plus de 500 000 artefacts, v. 1820-1900).

Chaussure - Chaussure de femme en cuir.
1879 - 16,5 x 8,7 x 26,7 cm
Manche - Petite plaque rectangulaire munie de 2 perforations aux extrémités, dont une servait à faire pivoter une lame ou un petit outil quelconque. L'objet est gravé manuellement et grossièrement au nom de CHARLOTE ROC. Manche de couteau ou d'outil ?
Régime français (1688-1765) - 1,16 x 4,79 x 0,4 cm
Couteau - Lanières de fer qui semblent des lames de couteau.
Régime français (1688-1765) - longueur de 7,9 à 17 cm.
Bague de Jésuite - Bague dite de Jésuite en métal cuivreux.
Régime français (1688-1805) - 0,5 x 2,17 cm
Peigne fin - Petit peigne à poux fragmentaire. Dents de part et d'autre d'une partie centrale. Les dents sont plus rapprochées les unes des autres sur un côté.
4,6 x 2,6 cm
Perle - Perle de forme oblongue. Verre blanc décoré de verre noir appliqué en relief.
Période Fort de Ville-Marie, 1642-1688 - 1,3 x 1,1 cm
Domino - Partie supérieure d'un domino; 6 points d'un côté et 4 points de l'autre. Un rivet de cuir le traverse.
Période 1879-1960 - 1,6 x 3 cm
Pot - Pot et ses fragments, dont plusieurs jointifs, de rebords tournés vers l'extérieur et de parois. Le cul est absent. Pâte chamois. Glaçure verte à l'intérieur et traînées brunes et jaunes à l'extérieur dans le haut de l'objet.
Période Fort de Ville-Marie, 1642-1688 - 10 x 10 x 5 cm
Verre - Verre opaque blanc : 7 tubulaires, 11 oblongues, 3 globulaires, 3 perles à broderie en forme de beignet; verre opaque bleu : 2 perles tubulaires et une demie perle tubulaire; verre violet : une tubulaire et une autre oblongue. Une perle globulaire bleu, blanc, rouge.
1650 - 1,15 cm
Pointe triangulaire - Pointe triangulaire à long pédoncule récupérée à partir d'un chaudron.
1688 - 2,5 x 4,9 cm
Fragments d'ardoise - Fragments d'ardoise qui, rassemblés, présentent des lignes incisées concentriques.
1765 - 15 x 22 cm
Pointe de projectile - Pointe de projectile amérindienne obtenue à partir d'une pierre à fusil européenne.
1805 - 2,3 x 2,4 cm
Fourneau de pipe - Fourneau de pipe à effigie représentant probablement Sir Walter Raleigh. La forme et la finition du tuyau au décor très chargé laissent penser qu’un tuyau amovible s’y adaptait. Marque sous le talon plat. Probablement de fabrication hollandaise (1625-1650). Le fourneau est bulbeux et l'angle est très large entre le tuyau et l'ouverture du fourneau.
1650 - 2,7 x 3,2 cm
Tesson de vase amérindien. (6,2 x 4,7 cm)

				Archaeological collections
				Collections archéologiques

Collection suivante

Vestiges in situ