Fort de Ville-Marie : objectif 2017

Legs patrimonial pour le 375e anniversaire de la Ville de Montréal

À compter de mai 2017, le Musée rendra accessible le lieu de naissance de Montréal par l'ouverture d'un nouveau pavillon, le Fort Ville-Marie, dans le Vieux-Montréal. Ce site est un lieu identitaire par excellence : premier établissement français érigé en 1642 et centre administratif de la colonie fondée par Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance, il a ensuite été occupé par le gouverneur de la Nouvelle-France, Louis-Hector de Callière, qui y a fait construire sa résidence.

En plus de la mise en valeur du Fort de Ville-Marie, le Musée aura également l’occasion de mettre en valeur l'égout collecteur, premier du genre à avoir été construit au pays, qui reliera le nouveau pavillon au bâtiment principal du Musée en souterrain. Construit entre 1832 et 1838, véritable chef-d’œuvre d’ingénierie civile et unique en Amérique du Nord, le collecteur deviendra au fil des ans l’épine dorsale de la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal.

Grâce à l’appui financier de la Ville de Montréal, la mise en valeur des vestiges du Fort de Ville-Marie et du premier égout collecteur est le plus important legs patrimonial de la Ville de Montréal pour son 375e anniversaire. Pointe-à-Callière soulignera ainsi cet anniversaire, et par le fait même, le 25e anniversaire de fondation du Musée.

L'inauguration du pavillon et de l'égout est prévue le 17 mai 2017.

Pavillon extérieur du Fort de Ville-Marie.
Maquette : Hanganu / Provencher Roy

Le Fort de Ville-Marie

C’est sur ce site que Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance ont fondé Ville-Marie en 1642 et que le gouverneur Louis-Hector de Callière y a fait construire sa résidence en 1695. Le site a pu être découvert après que Pointe-à-Callière ait fait l’acquisition, en janvier 2000, d’une propriété datant du 19e siècle, située à proximité du bâtiment principal du Musée. Les travaux réalisés sur le site par l’École de fouilles archéologiques de Pointe-à-Callière en partenariat avec l'Université de Montréal, de 2002 à 2014, ont permis de retrouver les vestiges du Fort de Ville-Marie et du château de Callière qui permettent de mieux comprendre la période de fondation de la ville. Le Musée rendra ce site accessible au grand public grâce à l’aménagement d’un nouveau pavillon sur la place D'Youville en 2017. L’inauguration est prévue le 17 mai 2017, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.

L'intérieur du Fort de Ville-Marie.
Maquette : Daily tous les jours

Le premier égout collecteur

Une portion de l'égout collecteur sera mise en valeur et deviendra l’épine dorsale de la Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal en unifiant, en un réseau souterrain, de sites archéologiques et historiques authentiques et divers pavillons du Musée. En 2017, l’égout collecteur, qui avait rendu possible la canalisation de la petite rivière Saint-Pierre en 1832, sera accessible sur une distance de 100 mètres. Il deviendra un lieu magique pour vivre une expérience dramatique et passionnante dans les entrailles de la ville historique : le Capteur de mémoires. L’inauguration est prévue le 17 mai 2017, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.

Le premier égout collecteur de Montréal.
© Andrew Émond/Maquette : Moment Factory

En 2017, la Cité comprendra les bâtiments et structures suivants...

  • l’Éperon
  • la crypte archéologique (la première place du marché et la place Royale)
  • l’Ancienne-Douane
  • la Maison-des-Marins
  • la Station de pompage D'Youville
  • le Fort de Ville-Marie
  • le premier égout collecteur

Pointe-à-Callière du futur

Le projet d'expansion de la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal se poursuit au delà de 2017

Pavillon principal

Le projet d'expansion du Musée comprend un nouveau pavillon principal tout en transparence et en luminosité, sur la Place d’Youville Ouest à l’angle de la rue McGill, apte à accueillir plus d’un demi-million de visiteurs par année. Construit sur le site où se trouvaient autrefois le marché Sainte-Anne et le parlement du Canada-Uni, l'Esplanade de la Cité, où seront accessibles en sous-sol les vestiges de ces deux bâtiments, constituera une fenêtre sur la passé, le présent et l’avenir.

Parlement du Canada-Uni

Intimement associé à une page majeure de l'histoire du Canada, le premier parlement permanent du Canada-Uni s'installe en 1844 dans l'édifice du marché Sainte-Anne d'abord construit en 1832. Là seront votées des lois importantes dont celle établissant le «gouvernement responsable» en 1848. Le 25 avril 1849, le feu ravage l'édifice et consume les deux bibliothèques parlementaires qui s'y trouvaient. Le Musée vise à mettre en valeur ces vestiges importants de notre histoire qui se trouvent encore aujourd'hui sous la place D’Youville Ouest, dans le Vieux-Montréal.

Caserne centrale de pompiers

Inaugurée en 1904, cette caserne de pompiers a été en activité jusqu’en 1972. Le bâtiment, d’inspiration Queen Anne, abrite le Centre d’histoire de Montréal depuis 1983. Une étude de faisabilité est en cours.

Salle d'expositions nationales et internationales

Une salle d’expositions nationales et internationales sera construite en souterrain sous la rue Normand, adjacente à l'Édifice Dominique-Ducharme (Douanes Canada) qui lui se trouve sur la place D'Youville Ouest : cette salle de plus de 1 000 mètres carrés comprendra des espaces de support requis par les normes muséales. Ces espaces seront en lien direct avec le réseau muséal souterrain par l'égout collecteur.

Info-travaux : été/automne 2016
Pour réaliser la mise en vaeur du premier égout collecteur de Montréal et le pavillon mettant en valeur le Fort de Ville-Marie, des travaux d'aménagement se déroulent sur la place D'Youville. Une portion de la rue place D'Youville sud est fermée à la circulation pour une durée prolongée, entre les rues du Port et de Callière.

Échéancier
Les travaux d'aménagement se poursuivent normalement, en fonction de l'échéancier prévu pour une ouverture du nouveau pavillon le 17 mai 2017. Une partie des travaux extérieurs, sur la place D'Youville, devraient être terminés à l'automne 2016.

Horaire des travaux
Les travaux se dérouleront généralement du lundi au vendredi, de 7 h à 17 h. Certains travaux pourront être réalisés en dehors de ces heures, et les fins de semaine (sauf le dimanche).

Le Musée est conscient que ces opérations occasionneront des inconvénients, mais tout est mis en oeuvre pour que les travaux se réalisent dans les meilleures conditions possibles afin de minimiser les impacts sur les voisins, les commerçants et les visiteurs. Merci à l’avance de votre compréhension et de votre appui à la réalisation de cet important projet pour le Vieux-Montréal et un legs patrimonial exceptionnel pour la ville et pour les générations futures.

Pointe-à-Callière

Pointe-à-Callière

Un site historique archéologique national