La Maison-des-Marins : un lieu pour tous !

Communiqué Pour diffusion immédiate

Pointe-à-Callière réalise un premier pas vers la Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal avec l'inauguration de son cinquième pavillon

Montréal, le 6 mars 2013 – Pointe-à-Callière inaugure aujourd'hui le cinquième pavillon du Musée, la Maison-des-Marins, un nouveau lieu dédié à l’histoire et à l’archéologie. L'inauguration s'est déroulée en présence de la première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, du ministre de la Culture et des Communications, M. Maka Kotto et du maire de Montréal, M. Michael Applebaum.

« Avec l'inauguration de la Maison-des-Marins, Pointe-à-Callière fait un pas de plus vers la création de la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal. Ce complexe muséal et touristique de classe mondiale mettra en valeur une dizaine de lieux significatifs de l'histoire de Montréal, du Québec et du Canada », explique le président du conseil d’administration de la Société du Musée, Jacques Parisien.

Pointe-à-Callière a reçu l’appui du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal qui ont respectivement alloué des montants de 20 M$ pour la réhabilitation de la Maison-des-Marins et 2,2 M$ pour la réalisation du lien souterrain avec le Musée et les chantiers de fouilles archéologiques tenues sur la place d'Youville. La Fondation Pointe-à-Callière a également contribué financièrement à l'acquisition de la Maison-des-Marins et à l'aménagement de l'Espace 360 degrés Montréal, le pavillon de verre situé sur le toit du bâtiment.

La Maison-des-Marins est un tout nouvel équipement culturel à Montréal dans lequel de nombreuses salles multifonctionnelles parmi les mieux équipées permettront la présentation de grandes expositions et d'activités culturelles de premier plan. Le pavillon abrite aussi l’Atelier Archéo-aventure, un lieu de fouilles simulées pour les jeunes; la Boutique du Musée; les espaces de la Fondation Pointe-à-Callière; des espaces administratifs, et des salles pour tous genres d'événements publics et privés, dont l'Espace 360 degrés Montréal.

« Construit en 1992, pour accueillir 150 000 personnes, Pointe-à-Callière a vu sa fréquentation augmenter pour atteindre plus de 400 000 visiteurs. Devant l’intérêt croissant pour l'histoire de Montréal et son lieu de fondation, l’ajout de nouveaux espaces d'accueil s'imposait. La Maison-des-Marins, nous l'avons voulue conteporaine tout en étant intégrée au Vieux-Montréal, ouverte sur la ville, accessible à tous les publics, multifonctionelle dans l'aménagement de ses espaces et souple face à l'avenir », ajoute Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière.

La réhabilitation de la Maison-des-Marins a été réalisée par Dan S. Hanganu et Provencher Roy + Associés Architectes dans un esprit de continuité avec l'Éperon, pavillon principal du Musée, et d'harmonisation avec le quartier historique. Les architectes ont voulu faire de la Maison-des-Marins une place vivante et un lieu de rencontres de premier plan en créant un espace fluide où l’on ne sent pas de frontières entre l’intérieur et l’extérieur. Quartier International de Montréal a agi à titre de maître d'ouvrage délégué et Pomerleau, d'entrepreneur gérant. De nombreuses entreprises et consultants ont aussi travaillé à la réalisation de la Maison-des-Marins dont les ingénieurs en structure Pasquin St-Jean et associés, et le consortium d’ingénieurs en électromécanique Caron Beaudoin et associés/Bouthillette Parizeau.

Des installations exclusives dans le hall d’accueil

La façade de la Maison-des-Marins est composée d'un mur de verre qui offre une vue imprenable, de jour comme de soir, sur le hall d'accueil de l’édifice. Dans ce hall, les visiteurs peuvent admirer une œuvre d’art de l’artiste montréalais Nicolas Baier, conçue dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement dont l'application relève du ministère de la Culture et des Communications. Vanités 3. Les miroirs du temps, une murale photographique composée de 75 images réalisées par la numérisation de 75 miroirs anciens ou contemporains, s'étend sur trois étages. Elle a été choisie pour sa proximité avec la démarche de collection du Musée ainsi que pour ses allusions au passé et à la mémoire.

Pointe-à-Callière a également eu l’idée de mettre en place, dans le foyer du pavillon, une installation qui informe le visiteur tout en ajoutant à l'ambiance des lieux. Pour ce faire, Moment Factory, une entreprise montréalaise de renommée mondiale, a été choisie pour créer une installation multimédia qui se déploie sur 12 écrans d’une largeur totale de 12,2 mètres. Cette installation, inspirée des symboles et des textures propres à l’univers marin, représente une ligne d’horizon et elle a comme fonction de transporter le visiteur dans une atmosphère maritime tout en l’informant des activités du Musée de façon originale.

Un lieu pour les grands événements
Avec la Maison-des-Marins, Pointe-à-Callière ajoute quelque 3 500 mètres carrés de superficie à l'ensemble du complexe muséal et triple ses espaces dédiés aux expositions temporaires. Dotées des équipements et des technologies de pointe, les nouvelles salles de la Maison-des-Marins répondent aux normes muséales les plus exigeantes. Polyvalentes et multifonctionnelles, elles possèdent des systèmes d’éclairage, de sonorisation, de projection, et de circuits électriques et informatiques performants. La Maison-des-Marins accueillera, à compter du 29 mars 2013, Les Beatles à Montréal, une exposition sur le passage dans la métropole de ce groupe mythique anglais qui a révolutionné la musique rock autour de la planète tout en ayant une profonde influence sur les courants musicaux qui ont germé ici-même, à Montréal et au Québec.

L’aventure de l’archéologie : une expérience incontournable à Montréal
Archéo-aventure, un atelier exclusif à Pointe-à-Callière, offre un espace de fouilles archéologiques sans pareil. Les jeunes et les familles sont invités à faire l’expérience d’une fouille simulée qui se déroule à la fois sur un chantier, sous la tente de l’archéologue et dans un espace laboratoire. Installé dans le sous-sol de la Maison-des-Marins, ce lieu recrée de façon très réaliste une aire de fouilles archéologiques qui permet de faire vivre aux jeunes, en visite libre ou en groupes scolaires, une expérience inhabituelle et enrichissante : expérimenter le travail d’un archéologue en partant à la découverte des vestiges et des artefacts enfouis dans le sol, à la recherche des traces du passé.

La Boutique : découvertes et produits en lien avec les expositions
La Boutique du Musée, située au niveau 1 de la Maison-des-Marins, offre une gamme de produits et de cadeaux, objets d'art ou de décoration, bijoux originaux, articles du terroir incluant des produits amérindiens, et des jouets, pour tous les goûts et pour toutes les bourses. En plus des publications réalisées par Pointe-à-Callière, elle offre une vaste sélection d’ouvrages portant sur l’histoire et l’archéologie de Montréal et du Québec.

Des espaces pour la Fondation et les Membres
La Fondation Pointe-à-Callière, ses Membres et ses bénévoles partageront avec des scientifiques et des stagiaires de nouveaux espaces pour poursuivre leur action en appui au développement de Pointe-à-Callière. Des espaces de travail, une salle de production et un salon ont été aménagés dans la Maison-des-Marins. « Depuis sa création en 1993, la Fondation Pointe-à-Callière a réalisé pour le bénéfice du Musée plusieurs projets importants. Nous sommes particulièrement fiers d’avoir aidé le Musée à rendre la Maison-des-Marins accessible à tous. Le succès des activités de la Fondation repose aussi sur l’implication des Membres et des bénévoles qui ont à cœur le développement du Musée et nous en profitons pour les remercier », de préciser M. Russell Goodman, président du conseil d’administration de la Fondation.

Une ouverture sur la ville pour des événements qui se démarquent
Enfin, la Maison-des-Marins deviendra un endroit incontournable dans la métropole pour admirer les vues grâce à l'Espace 360o Montréal, le pavillon de verre sur le toit qui offre à lui seul un potentiel extraordinaire avec sa vue sur le fleuve Saint-Laurent, le Vieux-Montréal et le centre-ville. Pointe-à-Callière offre ainsi cinq nouvelles salles multifonctionnelles et équipées des technologies récentes pour y organiser des réunions d’affaires, présenter des conférences, rencontrer des clients, organiser des lancements, célébrer un événement important ou réaliser une soirée de prestige comme un gala ou même une réception de mariage.

La Mémoire du temps : une capsule pour se souvenir

Lors de la réhabilitation de la Maison-des-Marins, l’équipe de projet a retrouvé une « capsule de temps », soit une boîte métallique dans laquelle avaient été enfouis des souvenirs lors de la construction du Montreal Sailors’ Institute, en 1953-1954. Souhaitant poursuivre la tradition, le Musée laissera également, une empreinte avec une nouvelle capsule de temps enfouie sous une dalle de granit, au sous-sol du pavillon. Parmi les divers objets qui seront déposés, on trouvera un certificat d'authenticité signé par les dignitaires présents à l'inauguration, le livre Signé Montréal réalisé par Pointe-à-Callière, le magazine de la Fondation, des pièces de monnaie de l'année en cours, les plans d'architectes de la Maison-des-Marins et des exemplaires de quotidiens montréalais relatant l'inauguration du pavillon.

À propos de Pointe-à-Callière
Situé sur le lieu de fondation de Montréal, Pointe-à-Callière est un complexe muséal composé de cinq pavillons et érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d'importance nationale qui permettent de retracer de grands pans de l’histoire de Montréal, du Québec et du Canada. Pointe-à-Callière est le plus grand musée d’archéologie au Canada et il est le deuxième musée le plus fréquenté à Montréal. Inauguré en 1992 à l’occasion du 350e anniversaire de la fondation de Montréal, il a pour mission de faire connaître et aimer l’histoire de la métropole du Québec et de tisser des liens avec les réseaux nationaux et internationaux préoccupés d’archéologie, d’histoire et d’urbanité.