Samouraïs - La prestigieuse collection de Richard Béliveau

Du 17 mai 2012 au 31 mars 2013

Bien connu au Québec pour ses travaux sur la prévention et le traitement du cancer, Richard Béliveau est non seulement professeur d’université, chercheur, auteur, conférencier et animateur, mais aussi un passionné de la culture japonaise et un grand collectionneur d’objets et d’œuvres d’art du Japon. Pour la première fois, Monsieur Béliveau a accepté qu’une partie de sa vaste collection soit exposée. Cette collection est l’une des plus importantes au monde, tant par la valeur historique et la rareté des pièces que par le nombre et la diversité des objets.

Les samouraïs : courageux et mus par un code d’honneur
Fasciné par le Japon et par les samouraïs, Richard Béliveau aime rappeller qu’au-delà de la maîtrise des armes, les samouraïs fonctionnaient avec un code d’honneur. « Appelé Bushido, ce code d’honneur est basé sur sept vertus : la loyauté, l’honneur, le courage, la droiture, la sincérité, le respect et la bienveillance et qu’ils avaient un sens de l’esthétisme très développé et une spiritualité bien exprimée. Ces valeurs sont importantes et on peut s’en inspirer dans notre vie de tous les jours », ajoute le collectionneur montréalais qui est aussi chercheur, professeur d’université, auteur, conférencier et animateur.

L’exposition, qui présente notamment 19 armures complètes de samouraïs, 33 masques et 25 casques, propose ainsi de découvrir un univers envoûtant présenté selon trois grands thèmes : La Voie du guerrier, La Voie du zen et Les Voies raffinées. Les objets présentés dans l’exposition constituent de véritables trésors et  proviennent de l’époque Azuchi Momoyama, qui s’étend de 1573 à 1603, et de l’époque Edo, qui débute vers 1600 et prend fin en 1868. Certaines pièces sont toutefois plus anciennes et datent même parfois du 13e  siècle.

Une armée de samouraïs en vedette, parés de leurs plus belles armures
Bien connus dans la littérature, au cinéma et dans les bandes dessinées, les samouraïs ont frappé l’imaginaire par des batailles épiques, des costumes flamboyants et des armures impressionnantes. Dès l’entrée en salle, le visiteur se retrouve dans un univers captivant avec l’une des présentations vedettes de l’exposition qui est sans contredit la plateforme où dix samouraïs sont regroupés telle une armée, parés des plus belles armures et munis de lances redoutables. La disposition de ces nobles guerriers permet d’admirer le détail de leurs armures, composées d’une dizaine de pièces chacune, tantôt faites de pièces de métal martelées à la main et retenues par des cordons de soie, de casques en cuir laqué, en fer ou recouverts d’argent. Ces armures complètes et d’origine, authentiques et non reconstituées, sont richement décorées et confectionnées avec des matériaux de grande qualité. Elles se distinguent aussi par leur réalisation qui, à l’évidence, a exigé une grande maîtrise technique.

Une exceptionnelle collection d’armes et des pièces très rares
L’exposition présente aussi une exceptionnelle sélection d’armes, dont 18 lances et 20 sabres, ainsi que de nombreux bâtons de commandement. En plus d’être très efficaces et mortelles, ces armes sont de véritables objets d’art et reflètent bien la maîtrise des artisans qui les ont produites. Parmi les pièces les plus rares de l’exposition, le visiteur pourra s’attarder à une série de masques rouges, une couleur qui confère la férocité pour intimider l’adversaire. Richard Béliveau possède l’une des plus importantes collections de ce type de masques au monde. Sont également exposées trois armes exceptionnelles : un très rare sabre Nagamaki, une lance Naginata et un authentique sabre Muramasa, véritable trésor japonais signé par le célèbre forgeron du même nom, reconnu pour la qualité de son travail. Plusieurs autres pièces ou ensembles qui se retrouvent dans les bagages des samouraïs sont aussi exposés et complètent bien ce portrait de la vie des guerriers.

Les samouraïs : à la fois guerriers et êtres spirituels
En plus d’être des guerriers redoutables, les samouraïs étaient aussi des êtres spirituels animés d’une quête intérieure et attirés par l’ascétisme et le degré d’exigence du bouddhisme zen. Plusieurs samouraïs ont adopté cette religion qui s’intégrait bien à leur code de conduite. La Voie du zen présente une série de vitrines et de pièces qui ont été inspirées par cette approche. On y retrouve un autel de voyage, un chapelet, des rouleaux et autres objets qui témoignent de l’influence zen auprès des samouraïs.

Fleurs, encens, calligraphie et thé : une vie imprégnée de beauté
Une section de l’exposition présente un visage moins connu des samouraïs, à savoir qu’ils étaient de grands amateurs d’art, d’esthétisme et de beauté. Reconnus pour leur héroïsme, les samouraïs étaient autant de grands guerriers que des mécènes qui ont permis le développement de l’esprit et de l’art japonais. La voie du sabre, c’est aussi celle du thé, des fleurs ou de la méditation. Chez les samouraïs, l’encens joue un rôle important et en faire brûler représente une valeur religieuse, tout en favorisant la méditation. Plusieurs objets magnifiques témoignent de cette activité importante. Les samouraïs s’adonnent également à la présentation des fleurs, ikebana, à la calligraphie et au thé qu’ils ont amené à un véritable art. On retrouve dans cette section des vases, paniers, rouleaux calligraphiés, support à pinceaux et reposepoignet. Le thé occupe une place de choix dans l’exposition et plusieurs vitrines évoquent la cérémonie du thé et expliquent sa préparation, le tout accompagné de bols, tasses, théières et céramiques anciennes, et même le bol à thé utilisé quotidiennement par Richard Béliveau !

À voir et à entendre
En plus des divers ensembles d’objets et de pièces exposés, le visiteur peut également visionner des extraits des cinq plus grands chefs-d’oeuvre cinématographiques japonais mettant à l’honneur les samouraïs et voir un documentaire expliquant la fabrication d’une lame avec des outils de forge en compagnie de Pierre Nadeau, un Québécois et l’un des seuls au monde ayant réussi l’apprentissage de forgeron de sabre selon la tradition japonaise. On pourra aussi écouter les commentaires de Richard Béliveau sur la cérémonie du thé et s’imprégner de magnifiques images qui mettent en valeur et en relief la force intérieure de l’individu. 

Une publication en complément de l’exposition
Pour accompagner et pour compléter la visite de l’exposition, le Musée a réalisé, sous la signature de Richard Béliveau, Samouraïs. La grâce des guerriers, une publication richement illustrée, éditée par la maison Libre Expression et qui est en vente à la Boutique du Musée et dans les librairies.

Une année samouraï
Tout au long de l’année, de nombreux événements entourant la présentation de cette exposition seront offerts incluant une série de conférences aux Belles Soirées de l’Université de Montréal dont une grande conférence présentée par Richard Béliveau le 10 octobre, des repas d’inspiration japonaise intégrés au menu du restaurant L’Arrivage, des ateliers pour les enfants et le service de thé offert aux visiteurs. De plus, à compter du 22 juillet, et pour la période estivale, des activités spéciales sur le thème du Japon se tiendront tous les dimanches aux abords du Musée, sur la place D’Youville. Consultez pacmusee.qc.ca pour les détails complets de la programmation.

Au sujet de Richard Béliveau
Personnalité bien connue et appréciée au Québec, Richard Béliveau est docteur en biochimie, directeur du laboratoire de médecine moléculaire et chercheur au service de neurochirurgie de l’Hôpital Notre-Dame (CHUM). Chercheur émérite, il est l’auteur de plus de 240 publications dans des revues médicales à l’échelle internationale. Ses thèmes de recherche sont la prévention et le traitement du cancer. Il est l’auteur des livres à succès Les aliments contre le cancer, Cuisiner avec les aliments contre le cancer, La santé par le plaisir de bien manger et La mort, mieux la comprendre et moins la craindre pour mieux célébrer la vie. Monsieur Béliveau a été lauréat du grand prix du public 2006 du Salon du livre de Montréal en plus d’être nommé Personnalité de l’année 2006 du magazine L’actualité et personnalité du Québec du magazine Au Québec en 2007. Auteur, conférencier et coanimateur de l’émission Kampaï diffusée à Radio-Canada, Richard Béliveau voue une grande passion à la civilisation du Japon.

L’exposition Samouraïs – La prestigieuse collection de Richard Béliveau est réalisée par Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal en collaboration avec Monsieur Richard Béliveau. Pointe-à-Callière remercie ses commanditaires : Astral, Japan Foundation, Hôtel InterContinental, La Presse et The Gazette.

Durant sa présentation, du 17 mai 2012 au 31 mars 2013, l'exposition a attiré 244 200 visiteurs.

Partenaires et commanditaires