Les Symphonies portuaires : le Japon en tête d'affiche

2013-02-14

À deux occasions pendant notre joyeux hiver, Pointe-à-Callière anime le Vieux-Montréal au son des Symphonies portuaires. Lors de ce concert unique en plein air, trains, bateaux amarrés dans le Vieux-Port et autres instruments urbains unissent leurs musiques pour créer une pièce originale des plus inhabituelles.

Cette année les Symphonies portuaires mettent le Japon en tête d'affiche grâce à la participation de Kota Nakamura, compositeur japonais installé à Montréal qui présente une composition originale, Cymbidium.

Kota Nakamura s’est inspiré de l’esthétique des samouraïs en mettant de l’avant des éléments tels que la simplicité et le raffinement austère. Son œuvre a pour titre Cymbidium, le nom d'orchidées originaires du Japon qui fleurissent au mois de mars. En plus des bateaux, trains et cloches de la basilique Notre-Dame, la Symphonie de Nakamura intègre des voix humaines, de la flûte et divers instruments de percussion dont le taiko, tambour japonais, instrument puissant et évocateur.

En savoir plus